Ce qu’il faut faire pour rentabiliser la cuisine de sa restauration

Gérer un restaurant n’est pas un jeu d’enfant. Bien au contraire, il s’agit d’un véritable casse-tête. Mais le plus dur serait de déterminer la marge brute et la rentabilité de sa cuisine. Certes, comme il s’agit d’une entreprise comme tous les autres, l’objectif est donc de rentabiliser les plats proposés et de réduire les dépenses. Mais comment faire ? Voici les conseils pratiques.

Gagner plus, dépenser moins !

Un restaurant est une activité lucrative dans la mesure où on parvient à attirer des clients et à forger une grande réputation en si peu de temps. Pour obtenir des bénéfices continues, il est important alors de faire moins de dépenses. Or, il n’est pas facile d’accroître son chiffre d’affaires si on ne prend pas le temps de faire un calcul marge brute. La rentabilité restauration va dépendre de nombreux paramètres pour ne citer que la marge brute et l’optimisation de ses ratios et ce, plat par plat. Il est donc conseillé de faire une analyse de sa performance, de trouver un moyen efficace pour diminuer les coûts et d’augmenter le prix des plats. Il faudrait aussi adopter une bonne technique de mix-marketing. Mais il existe d’autres façons de procéder comme le fait d’espionner les concurrents et d’identifier tous les indicateurs de leur performance.

Bien surveiller les ratios

Le calcul marge brute est important pour mesurer la rentabilité de son entreprise de restauration. Mais il est aussi impératif d’étudier ou d’estimer le coût de revient en optimisant ses ratios. Pour ce faire, il faudrait considérer les variations de poids, faire des fiches de recettes et les trier par marge de croissance. Il faudrait également identifier les blocages qui réduisent les bénéfices. Ainsi, gérer un restaurant c’est prévoir les dépenses et les bénéfices bien avant même de se lancer. Outre cela, on a aussi intérêt à prêter attention à chaque détail notamment sur la marge brute mais aussi sur les mauvaises quantités, les prix trop faibles par rapport aux coûts ainsi que les gaspillages. Prenez juste un exemple : un restaurant a pris un gros risque en proposant un nouveau plat. Pour le lancement, il a espéré obtenir 30 clients. Au final, il n’a obtenu que 15 uniquement. On peut alors tout de suite imaginer sa perte. Il faut alors bien étudier et vérifier les ratios pour mieux réduire ses coûts.

Se préserver d’une grosse perte

La plus grande peur de tous les restaurants reste sans doute l’immobilisation de leur trésorerie s’ils n’ont pas fait lecalcul marge brute au préalable. Justement, pour éviter cela, mieux vaut alors commander des produits avec des quantités exactes. On évite aussi de gaspiller les aliments en considérant les variations de poids. Il faudrait aussi mesurer la perte suite à la surproduction, à un vol ou à d’autres facteurs qui sont à l’origine de la perte. Enfin, pour minimiser les pertes et les coûts trop élevés, jouez sur la concurrence entre les différents fournisseurs. Il est donc important de bien s’entourer de partenaires de confiance pour rester productif et pour bénéficier d’un bon rapport qualité/prix sur les produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *